Perceptions des Canadiens et de leurs données: Les Canadiens veulent plus de contrôle sur leurs données

OTTAWA- Alors que le paysage numérique continue d’évoluer à un rythme plus rapide que jamais, l’importance de comprendre le sentiment du public à l’égard de l’échange de données et de la protection de la vie privée ne peut être surestimée. Le Conseil de gouvernance numérique (CGN), en collaboration avec Hill & Knowlton, a mené un sondage approfondit auprès de 1500 Canadiens en janvier 2024 pour plonger dans l’esprit du public et comprendre les perceptions, les préoccupations et la volonté de partager des données personnelles. Les résultats ne sont pas seulement révélateurs, mais jettent également la lumière sur la relation complexe entre les individus, les organisations et le domaine des données numériques. 

 

Faits saillants de la direction : Un aperçu de la psyché canadienne autour des données 

Le sondage révèle que 53 % des Canadiens se considèrent comme ayant un niveau élevé de connaissances sur la protection des données personnelles, les connaissances autoévaluées augmentant avec l’âge. La plupart des Canadiens (71 %) se déclarent très préoccupés par la confidentialité et la sécurité de leurs données personnelles, les baby-boomers étant les plus préoccupés à 80 % et la génération Z au moins à 53 %. 

Les résultats ont également mis en évidence un sentiment d’impuissance chez les Canadiens quant à la façon dont les organisations utilisent et tirent profit de leurs renseignements. Une proportion importante, entre un tiers et 4 répondants sur 10, ont déclaré n’avoir « aucun contrôle » sur divers aspects de l’échange de données et de la protection de la vie privée. 

 

L’étude a également exploré la volonté des Canadiens d’échanger des données dans divers scénarios. Les scénarios d’intervention d’urgence recueillent la plus grande volonté à 75 % collectivement, suivis des scénarios de soins de santé à 63 %. À l’inverse, les scénarios de partage d’achats ont la plus faible volonté à 35%. 

 

Le sondage montre que les Canadiens sont cyniques quant à savoir qui profite le plus des pratiques d’échange de données au Canada. La grande majorité du public estime que les entreprises (73 %) récoltent la part du lion des avantages, comparativement aux gouvernements (23 %) ou aux citoyens eux-mêmes (4 %). 

 

Le sondage met également en évidence la dynamique de confiance dans le partage de données, les entreprises de médias sociaux, les détaillants en ligne, les entreprises de technologie et les entreprises de télécommunications étant les organisations les moins fiables au Canada en matière de protection des données personnelles. En revanche, les banques sont les plus fiables avec 51%, suivies par les gouvernements avec 38%. 

 

Débloquer la pleine valeur de l’enquête 

Les connaissances générées par ce sondage sont inestimables pour les entreprises, les décideurs et les organisations qui cherchent à comprendre et à naviguer sur le terrain complexe du partage de données et de la confidentialité. Pour libérer la pleine valeur de l’enquête et avoir accès à des perspectives régionales et démographiques, nous offrons à tous les non-membres la possibilité d’acheter les résultats complets. 

Les résultats du sondage fournissent une mine de renseignements sur les perceptions générales des Canadiens, les préoccupations en matière de protection des données, la confiance dans les organisations et leur volonté de partager des données personnelles en fonction d’un éventail de scénarios et de compromis du monde réel. L’acquisition de la base de données complète de l’enquête permet d’approfondir diverses perspectives à travers différentes variables clés de profilage, telles que les groupes d’âge, les sexes, les tranches de revenu et les niveaux de scolarité.  

Pour acheter le sondage complet et avoir accès à une mine de renseignements, y compris des perspectives régionales et des ventilations démographiques, veuillez cliquer ici.

À noter que le sondage et ses résultats ne sont disponible qu’en ANGLAIS seulement.

 

Votre organisation est-elle déjà membre du Conseil de gouvernance numérique ? Contactez-nous à info@dgc-cgn.org pour obtenir un accès complet gratuit aux résultats. 

Pour acheter le sondage complet et avoir accès à une mine de renseignements, y compris des perspectives régionales et des ventilations démographiques, veuillez cliquer ici.  

Votre organisation est-elle déjà membre du Conseil de gouvernance numérique ? Contactez-nous à info@dgc-cgn.org pour obtenir un accès complet gratuit aux résultats. 

Votre organisation est-elle intéressée à devenir membre du Conseil de gouvernance numérique ? 

Le Conseil de gouvernance numérique est un organisme sans but lucratif dirigé par ses membres qui s’efforce de donner aux Canadiens la confiance dans la conception, l’architecture et la gestion responsables des technologies numériques. Pour ce faire, nous rassemblons nos membres, facilitons le développement de normes de gouvernance des technologies numériques et assurons leur utilisation responsable dans toutes les organisations.  

Rejoignez-nous et élevez votre organisation avec de nombreux avantages pour les membres : 

– Collaborer avec les secteurs public, privé et sans but lucratif sur des solutions aux défis urgents de la politique numérique et valider les idées innovantes. 

– Apprenez de diverses expériences dans tous les secteurs, en débloquant de nouvelles perspectives et de nouveaux partenariats. 

– Distinguez votre leadership, informez et dirigez le dialogue et l’action. 

– Obtenez des évaluations prioritaires, inculquant la confiance dans vos pratiques numériques. 

– Se démarquer sur le marché avec des produits et services différenciés. 

– Stimuler l’innovation et prouver des technologies pour une infrastructure numérique responsable. 

 

Partagez cette publication

Retour en haut

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy