Une norme aide à protéger l’identité des patients

La pandémie a provoqué une transition rapide vers les services en ligne dans l’ensemble de l’économie, et les soins de santé n’ont pas fait exception. Mais il existe encore peu de moyens normalisés de présenter et de consommer des informations d’identité en ligne et en personne en toute confiance, tout en respectant les droits des individus, y compris leur vie privée.

La numérisation des soins de santé et l’accès sécurisé aux données de santé n’ont jamais été aussi critiques. Il permet aux patients, aux prestataires et aux payeurs de l’industrie d’accéder en toute sécurité aux informations critiques et d’améliorer les résultats de santé. Des normes comme 103-2 permettront une accélération, tout en créant une opportunité pour la prochaine génération de propriété intellectuelle dans le secteur de la santé.

Mike Cook, CEO, IDENTOS

Une norme du Digital Governance Standards Institute publiée en 2021 et récemment réaffirmée vise à changer cela. La norme (CAN/DGSI 103-2:2021 (R2023) spécifie les exigences minimales pour les réseaux de santé centrés sur l’utilisateur qui lient l’identité d’un patient à un ensemble d’informations d’identification numériques afin de faciliter un accès sécurisé aux services.

La norme fournit la base pour la mise en œuvre d’un réseau de santé interopérable centré sur l’utilisateur pour la prestation de services de santé. Il comprend des dispositions associées à l’agence des utilisateurs, aux normes de données, à la confidentialité, au consentement, à la réutilisation de l’identité et à la gouvernance de la fédération de l’identité.

Rien n’est plus personnel que votre santé. Les Canadiens s’attendent, à juste titre, à ce que leurs renseignements soient bien protégés par les fournisseurs de soins de santé, mais ils veulent aussi un accès rapide et pratique aux soins en ligne. Cette nouvelle norme est le résultat de la contribution d’un large éventail de parties prenantes et fournira une base solide pour l’innovation dans le secteur qui respecte le droit à la vie privée des patients.

Keith Jansa, CEO, Digital Governance Council and Member of the Ontario Health Data Council

Darryl Kingston, directeur executif de l’institut des normes de gouvernance numérique a également dit que “Cette norme représente une étape importante non seulement pour renforcer et protéger les informations personnelles hautement sensibles, mais également pour prévenir les effets dévastateurs sur les résultats des patients en sécurisant l’accès aux données de santé.”

 

Être impliqué

Notre processus d’élaboration de normes est collaboratif et ouvert à tous. Si vous souhaitez contribuer aux travaux des comités techniques sur l’une ou l’autre de ces déclarations, veuillez nous contacter via la page rejoindre un comité ou contacter Darryl Kingston.

Pour les demandes des médias :

Darryl Kingston
Directeur exécutif
Institut des normes de gouvernance numérique
darryl.kingston@dgc-cgn.org

À propos de l’Institut des normes de gouvernance numérique

L’Institut des normes de gouvernance numérique élabore des normes de gouvernance des technologies numériques adaptées à une utilisation mondiale. L’institut collabore avec des spécialistes, des partenaires nationaux et internationaux et le public afin d’élaborer des normes qui réduisent les risques pour les Canadiennes et les organisations canadiennes qui adoptent et utilisent des technologies numériques novatrices au sein de l’économie numérique actuelle. L’Institut des normes de gouvernance numérique est une division indépendante du Conseil de gouvernance numérique. Pour en apprendre davantage sur l’organisation et ses initiatives, visitez le www.dgc-cgn.org ou écrivez à info@dgc-cgn.org.

 

Partagez cette publication

Retour en haut

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy